STRASBOURG ROUGET DE LISLE

« On ne peut aller bien loin dans la vie, si on ne commence pas d’abord à faire quelque chose pour quelqu’un... ». Melvin Jones Fondateur du Lions Clubs International.

Accueil > • Dernières activités du Club > Préparation de la remise du Chien Guide > Avantage au chien guide !

Avantage au chien guide !

vendredi 13 décembre 2013, par Dominique MAMET, Jean-Paul TASSIN

[([**
La perte de l’autonomie dans les déplacements représente l’aspect le plus handicapant de la cécité, la plupart des autres difficultés en découlent. En effet, l’impossibilité de se déplacer seul dans des lieux inconnus génère un isolement social fort.
*]
)]

JPEG - 4.9 ko

Le guide humain

La solution consistant à se déplacer au bras d’un guide humain montre rapidement ses limites. Cette solution, aussi honorable qu’elle soit, a pour principal désavantage de mettre le déficient-visuel dans une situation de dépendance. Quelle que soit la qualité et le dévouement du guide humain, il ne pourra jamais avoir la neutralité absolue qu’exigent certaines situations intimistes. Même très bien entouré de personnes entièrement dévouées, le déficient-visuel n’en reste pas moins dépendant, ce que beaucoup vivent à la longue comme une situation infantilisante. L’autre solution consiste à faire appel à des aides techniques. La plus courante est le recours à la canne. Cette solution a l’énorme avantage de régler la question de la dépendance. Par contre elle demande un apprentissage et une grande maîtrise des techniques de locomotion.

JPEG - 6.8 ko

Les aides techniques

L’utilisation de moyens de détection électroniques (radars, G.P.S. etc..) tend à se développer. Ces techniques évoluent et se perfectionnent, elles ont pour but de faciliter les déplacements et de détecter les obstacles à distance. Malheureusement tous ces appareils ne règlent pas le problème des incivilités et en particulier le non-respect de la priorité des piétons. Ces incivilités qui rendent la vie de plus en plus dangereuse pour les déficients visuels au point que beaucoup renoncent à se déplacer seul en ville.

JPEG - 8.3 ko

Le chien guide d’aveugle

Notre travail consiste à éduquer des chiens, à induire chez eux un comportement spécifique, qu’ils vont reproduire au quotidien.

De par sa nature, le chien donne son affection à son maître. Les sentiments de dépendance du déficient visuel disparaissent grâce à la présence du chien guide d’aveugles. De plus, quoi de plus neutre qu’un chien ? Il ne jugera jamais son maître.

Le rôle du chien guide est de détecter les obstacles, qu’ils soient au sol ou en hauteur. Il les fait éviter à son maître en modifiant sa trajectoire. Le déplacement devient confortable, fluide et rapide. Plus besoin, comme avec la canne blanche, d’aller à la rencontre des obstacles, de les identifier avant de les contourner. Le confort est incomparable, l’attention du déficient visuel peut se porter entièrement sur son environnement. Sa sécurité s’en trouve améliorée.

Le chien sait indiquer une porte, un comptoir, une boîte aux lettres et surtout le positionner parfaitement dans l’axe des passages pour piétons... (Toutes ses choses sont infiniment complexes avec une canne ou n’importe quel système de détection).

Le rôle de catalyseur social du chien n’est plus à démontrer. Cela est encore plus vrai pour le chien guide. Il est impossible pour le déficient visuel d’accrocher un regard pour engager une conversation. La présence, à ses côtés, d’un chien guide est souvent le point de départ d’un échange.


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Maïeul Rouquette sous Licence GPL